Valorisation de la filière bois

Valorisation de la filière bois

La commission a axé son action sur la filière bois.

De janvier 2017 à juin 2018, elle s'est attachée à réaliserun « Diagnostic et pistes de travail pour un renforcement des échanges transfrontaliers ». Ce travail de synthèse, rédigé par le CEDOTEC (organisme indépendant de promotion du bois pour la Suisse romande) et le Pôle Excellence Bois de Haute-Savoie (PEB), associe un état des lieux de la filière forêt bois en Suisse Romande, Haute-Savoie et dans l'Ain à une analyse des échanges économiques transfrontaliers. Cette analyse a été rendue possible grâce aux enquêtes menées par le CEDOTEC, le PEB et FIBOIS Ain (Filière bois de l'Ain) auprès d’une quarantaine d’entreprises de la filière, tous maillons confondus, et d’une dizaine d’organismes institutionnels.

Au-delà des freins structurels aux échanges transfrontaliers (cadres réglementaires et normatifs, fluctuations monétaires, etc.) le rapport met en évidence l’intérêt latent des entreprises à intensifier les collaborations avec le pays voisin, surtout de la part des entreprises françaises.

Ce rapport a aussi démontré que les entreprises se connaissaient mal voire pas du tout.

Il a eu pour vertu de permettre aux « pôles bois » lémaniques de se rencontrer, de développer une meilleure connaissance mutuelle et depuis lors, de procéder à des échanges réguliers.

En 2019, en conclusion de cette première phase de diagnostic, le CEDOTEC, le PEB et FIBOIS Ain ainsi que l'Office cantonal de l'agriculture et de la nature du canton de Genève ont proposé de programmer en 2020 une rencontre/conférence des partenaires franco-suisses de cette filière pour renforcer les échanges transfrontaliers sur le thème des spécificités de la construction bois.

Cette action clôturera la thématique de la filière bois.